Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Photographies, voyages et aventures, peintures et chevalets, l'art dans tous ses états.

Guy Leroy, peintre amateur, vous propose de visiter sa galerie virtuelle où sont exposés peintures acryliques, abstractions, aquarelles, pastels,encres et dessins. Vous trouverez par ailleurs de nombreux conseils pratiques. A voir les poèmes illustrant certaines oeuvres. Et surtout découvrez sans faute les photos époustouflantes de nombreux documentaires de voyages à travers le monde

Abstraction rouge. Essai 42, peinture acrylique . La peinture est une poésie qui se voit au lieu de se sentir et la poésie est une peinture qui se sent au lieu de se voir. Léonard de Vinci.

.

Leonard de Vinci :

 

La peinture est une poésie qui se voit au lieu de se sentir

et la poésie est une peinture qui se sent au lieu de se voir.

.

 

 

Cette toile acrylique peut donc être une vision du poême que Nono a écrit sous sa douche.

.

Dans ce tableau, "Assurément le noir et blanc n'ont pas le monopole",

Mais

"Le rouge prédomine-t-il ?
Rouge de colère,
Chargé comme une pile,
Rouge de honte ou embarrassé ,
Amoureux qui s'envole en l'air,
Ou rouge comme le sang, de celui qui veut s'embraser."

.

 

 

 

 

« Je » de couleurs



Les couleurs s'agencent en nous comme dans un jeux ,
Comme si le « je » dépendais d'un vert ou d'un bleu,
Bleu qui fait mal, Verre qui se vide,
Noir mélancolique ou rouge torride.

Suis-je un jeux de dames,
Ou plutôt les touches du pianiste qui récite ses gammes ?
« Je » noir ou « je » blanc,
Adulte ou enfant, petit ou grand,
Le bit est roi, deux couleurs pour deux mondes,
Mais deux visages qui pourtant se confondent,

C'est une valse à deux temps,
Qui ne connaît qu'un seul mouvement,
Mais cette vie binaire
N'est-elle pas aussi triste qu'une vie sans lumière ?
Assurément le noir et blanc n'ont pas le monopoles,
D'un monde où le ombres sans cesse s'envolent.

Notre «  je » est-il fait de bleu,
D'un bleu clair qui nous emmène vers la mer,
Ou d'un bleu sombre qui nous emmène vers les cieux ?

Le rouge prédomine-t-il ?
Rouge de colère,
Chargé comme une pile,
Rouge de honte ou embarrassé ,
Amoureux qui s'envole en l'air,
Ou rouge comme le sang, de celui qui veut s'embraser.

Le jaune est une couleur qui à plusieurs visages,
Le jaune du soleil qui réchauffe le sage,
Ou celui de l'homme qui rit,
S'obstinant à sourire alors que rien ne lui sourit.

En réalité le jeux est un arc-en-ciel,
Et même sa couleur change avec le Soleil,
Dans toutes les contrées, le jeux est coloré,
D'un panel de couleur qui ne font que se mélanger
Et c'est avec cette diversité que le « je » aime jouer,
Avec les couleurs, les mots et les harmonies,
Celles d'un jeux qui reste toujours en vie.

NONO


 

      

 


Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
L


Bonjour, tout chante dans votre blog, peinture, poésie, j’aime beaucoup, en fait les notes sont dans chaque teinte, et l’abstrait dépasse
l’entendement des gens, et de nous-mêmes artistes…  Bonne soirée Lucye.



Répondre
R
cet "essai 42" est encore plus intéressant (pour moi) que le précédent
Répondre
C
un petit coucou pour te souhaiter une bonne journée.bisous
Cristine
Répondre
G
Mais maintenant il fait très beau, les fraises vont pousser :-)))
N
Guy, où es-tu ?
Répondre
G
Je suis revenu, je suis là.....
A
le poème est délicieux, affolant, réjouissant , j'en fais des tâches de couleur de partout
bravo Nono..... et tout ce rouge et jaune, tout en force, comme Dieu , tout en amour ...
j'aime mais bientôt d'autres essais de couleurs ?
Répondre
G
Les couleurs arrivent, oui, encore du rouge et du jaune..... tu peux revenir Andrée, tu verras.
C
bisous du soir .... espoir bisous du matin .... Cristine
Répondre
G
bisous du matin, sourire coquin...
N
Je pense que le célibat ou l'amour dépassent largement la notion d'avoir des défauts en fait :-)))
Répondre
G
exactement, quand on aime, on ne compte pas.....les défauts......
H
tu peux me remercier nono,une petite attaque   et toute la gente féminine du blog  arrive à la rescousse pour te défendre,   elle est pas belle la vie?   tu vas pas rester célibataire longtemps
Répondre
G
Tu me fais de la concurrence Nono. Ce qui fait ton avantage c'est que toi tu es célibataire......:-))
G
Bonjour
Ma reponse à la question que j'avais posée croyez vous en Dieu ? est en ligne sur instant present
Bonne journée Gérard
Répondre
G
On vient voir la réponse, mais je pense que chacun a sa réponse....
H
arnaud, il n'y a pas de cause à effet avec le célibat,  mon filleul est célibataire,30 ans mais il est tellement parfait qu'il fait peur aux femmes,  enfin je pense plutot qu'il a tellement de centres d'intéret, globe-trotteur entre autre qu'il est bien comme celà.   qu'en pense-tu?
Répondre
G
C'est comme moi, les femmes sont terrorisées par ma perfection, c'est dur à vivre
 
B
Ce tableau est agréable à regarder. L'agencement des couleurs, le choix des couleurs... J'aurai juste préféré qu'il soit un peu plus suggestif,  un peu comme tes aquarelles. Peut-être qu'avec le temps je vais m'adapter à l'abstrait total, qui sait ? Qu'en pense Kaoline ?
Répondre
G
Tu vas t'y faire, j 'en suis certain.Tu trouves que c'est agréable à regarder, c'est dejà un très grand pas en avant. Ou alors ce serait une formule de politesse? ;-))
F
Ton poême, Nono est trés beau. Et les fautes de recopie cela arrive à tout le monde. Ce n'est pas grave. Ce qui compte c'est ta façon de t"exprimer et tu le fais trés bien ! Alors le reste......
Répondre
G
Le reste c'est du détail.......
F
Un africain perdu dans la fournaise de la savane ? C'est vrai que le rouge donne une forte impression de chaleur, mais pour le noir je trouve qu'il y en a tout juste assez ! C'est parfait !
Répondre
G
Mais qu'est ce que la perfection?
N
La douche était chaude, mais elle m'a brûlée... Ton tableau est un vrai feu de couleurs !
Répondre
G
Pourtant je n'ai pas peint sous la douche....
O
L'erreur est humaine , ce n'est pas grave de faire des fautes de recopie ou de vraies fautes.Personne n'est parfait, heureusement d'ailleurs ,mais je trouve que Nono a un talent d'écriture pour son jeune âge.
Par contre j'ai remarqué que je faisais plus facilement des fautes en tapant sur un clavier (je ne compte pas les erreurs de frappe de touches) que sur du papier.
 
Répondre
N
Oui aussi si tu pouvais corriger monopole (sans "s"), panel de couleurs, ou les ombres sans cesse s'envolent, et les "jeu" sans "x" comme l'a très justement fait remarquer "hi"
Répondre
B
bonjour,
Je suis de retour de Prague. Quelle belle ville. J'y ai vu de nombreux artistes dans la rue : des musiciens surtout avec un talent fou mais également des peintres notamment des dessinateurs de caricatures et de portraits. Que pensez-vous de cet  "art" ? C'est assez impressionnant de les voir à l'oeuvre !!
Félicitation également à Nono qui n'arrête pas de m'étonner depuis sa naissance !
Répondre
N
Hi, qui te dit que ce ne sont pas des fautes de recopiage. Cela dit, je ne suis pas parfait, sinon je ne serais pas célibataire... :-)))). Guy, est-ce que tu pourrais corriger les fautes de mon premier poème s'il te plait ? Et j'ajoute deux fautes de ce poème ci : "dépendait" et "Le jaune est une couleur qui a plusieurs visages"
Répondre
C
un petit coucou en passant . Merci de ton comm.. bisousCristine
Répondre
A
SUPERBE !!!! Meilleur que le précédent ! Un bon relief de la lumière. De quoi se promener !!  J'aime beaucoup !!
Gros bisous Guy et à bientôt.
Bises à tous.
Répondre
G
Je comprend ce que tu veux dire. Bisous Agathe