Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Photographies, voyages et aventures, peintures et chevalets, l'art dans tous ses états.

Guy Leroy, peintre amateur, vous propose de visiter sa galerie virtuelle où sont exposés peintures acryliques, abstractions, aquarelles, pastels,encres et dessins. Vous trouverez par ailleurs de nombreux conseils pratiques. A voir les poèmes illustrant certaines oeuvres. Et surtout découvrez sans faute les photos époustouflantes de nombreux documentaires de voyages à travers le monde

Visages de Bolivie : Danses et Folklore.



La Bolivie est un monde où les hommes entretiennent des liens mystérieux avec la nature et où les dieux sont omniprésents.

Les feuilles de coca sont en vente libre sur les marchés. Leur consommation est courante, par les Indiens en particulier, elle leur permet de supporter leurs conditions de travail, mais elles ont aussi une fonction religieuse, elles marquent le lien qui unit les Indiens à la pachamama, la " Terre-Mère ". L'Hallpay ( offrande) souligne le lien presque charnel qui unit les Indiens à la nature.

Comme au temps de l'Inca Pachacutec, chaque village a son costume, ses couleurs, ses motifs.

Par sa diversité géographique, la Bolivie est riche en manifestations folkloriques d'une particulière authenticité. Cette authenticité se doit, en grande partie, à l'isolement de certaines régions.

Dans le région de l'Orient formée de "selva", de plaines inhospitalières, la musique est constituée de tonalités monotones interprétées sur des flûtes et instruments de percussion.

Dans les vallées riantes et calmes, la musique et la danse se font légères, on utilise des instruments à cordes.

Dans les vallées méridionales, Chuquisaca et Potosi règne la musique indienne. Avec la guitare, la harpe, le violon, l'un des instruments préféré est le Charango, petite guitare joyeuse et sonore inventée par les Indiens. Il faut signaler, dans cette région deux danses : la Wisphala et le Pujllay.

L'homme de l'Altiplano, influencé par le paysage lunaire et la solitude s'exprime à travers les flûtes : zampona ( flûte de Pan) wankara, bombo, Quena ( flûte sans embouchure) , pinquillo, pututo ....

L'une des manifestations la plus célèbre d'Amérique latine est le carnaval d'Oruro. Deux ensembles dominent cette fête : la Diablada et la Morenada parmi une foule de groupes folkloriques où chaque danse relate un épisode de l'histoire du pays.

Dans d'autres régions du Nord de l'Altiplano, la variété des danses et des costumes est si grande, que chaque communauté a la sienne. On peut citer les Auki-Auki, qui tournent en dérision les conquérants Espagnols et les Uyusiris, ensemble de danseurs portant des jupes de paille ou de totora avec un poncho de couleur sombre.

Tarabuco accueille l'un des marchés les plus célèbres de Bolivie. On rentre dans un monde indien, celui des Quechuas. Une fois par semaine les Indiens se rendent au marché. Le village est envahi par une foule bigarrée : poncho rouge rayé, montera noire en forme de casque espagnol, tétar des belles jeunes filles à marier, en forme de casquette, robe noire des femmes. On y danse au son des charangos et des zamponas.

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
O

le folklore est un atout pour un pays, pour nous transcrire ses traditions, ses coutumes et ses costumes...


Répondre
J

De bien belles photos illustrent votre blog, et cette dernière est techniquement fabuleuse, j'aime beaucoup !!
Amicalement, Josiane.


Répondre
G

Le but était de capter un mouvement coloré... Le motif est fabuleux lui aussi


Y

magnifique votre blog,de tres belles images, des couleurs...un tres beau voyage sur vos pages...Yasmine


Répondre
F

Joli ce premier plan, la danse vu sous cet angle a un visage bien sympa....
Je vous reconnais dans ce regard !


Répondre
C

drôle de visage...
belle photo !


Répondre
G

Je voulais juste saisir le mouvement et la couleur, pas ce drole de visage très attirant cependant. C'est finalement le visage le plus épanouis que j'ai rencontré en Bolivie,,,,


P


Musique et danse permettent une incroyable évasion - une libération totale du corps et de l'esprit, je trouve cette photo magnifique car tout à fait en rapport avec le texte. On pourrait
aisément s'imaginer la musique qui incite à tourner encore et encore jusqu'à un état de transe...
dans un autre registe il pourrait s'accompagner de la chanson d'Edith PIAF
"tu me fais tourner la tête, mon manège à moi c'est toi..." mais le vêtement serait sans doute différent à moins qu'une comédie musicale ne s'en inspire



Répondre
G

Attendez donc,la photo suivante va calmer votre enthousiasme. Elle sera plus soporifique, hi hi...


P

avez vous dansé également avec une  jolie jupette assorti à votre joli bonnet ?.. Hi hi...


Répondre
G

Oui j'ai dansé mais sans jupette, ni bonnet, et à 4000m d'altitude. 


C


Pas très couleur locale tout çà !
Un moment d'égarement sans doute ?



Répondre
G

Un moment d'égarement c'est certain. Mais pourtant un égarement couleur local... Si si!


P

finalement cette photo est la plus gaie de tout l'album et elle invite à une danse endiablée...


Répondre
G

et fait ressortir le diable qui sommeille en moi!